Littérature québécoise








télécharger 110.07 Kb.
titreLittérature québécoise
page3/6
date de publication14.11.2016
taille110.07 Kb.
typeLittérature
e.21-bal.com > loi > Littérature
1   2   3   4   5   6

IV



Prescott & Lalande


Albert sortit de la cage de l’ascenseur, prit le corridor, tourna à sa droite et s’immobilisa devant une porte dans la vitre de laquelle étaient lettrés ces mots :

414

Prescott & Lalande

Représentants du public

dans

l’ajustage d’assurances-incendie.

Albert poussa la porte, entra et se trouva en présence d’une jeune fille que sa position, assise à un pupitre de dactylographe, indiquait être une employée de bureau, mais qu’un air provoquant et une figure trop généreusement garnie de fard et de poudre dénonçait comme une poule de luxe.

– Pour vous, monsieur ? dit la poule.

– M. Prescott n’est pas encore entré ?

– Non, mais il ne tardera pas à paraître, j’en suis sûre.

Brien venait d’apprendre ce qu’il voulait savoir.

Au bureau du mort, on ignorait encore la tragédie.

Alors... ?

Alors tout allait pour le mieux.

Le détective dit :

– M. Prescott a un associé ?

– Oui.

– M. Lalande ?

– Oui, monsieur.

– Est-il ici ?’

– Oui, et il n’est pas occupé. Désirez-vous le voir ?

Brien fit un signe de tête affirmatif.

La poule demanda :

– Qui dois-je présenter ?

– Albert Brien.

– Pas le célèbre détective, toujours ?

Albert sourit :

– En personne, dit-il.

La poule rit nerveusement et dit :

– Vous ne venez pas pour nous arrêter, j’espère ?

– Oh, non, ce n’est pas si grave que ça.

La fille ouvrit une porte marquée privée et annonça :

– M. Lalande, M. Brien, détective.

L’associé de Prescott tressaillit et demanda nerveusement :

– De quoi s’agit-il ?

Brien, prenant son temps, s’assit dans le plus confortable des fauteuils, regarda longuement son interlocuteur et dit :

– M. Lalande ?

– Oui ?

– Je vais vous faire une hypothèse.

– Heu... ?

– Oui, je vais vous faire une supposition.

– Ah...

– Oui, supposons qu’Herbert Prescott soit mort...

– Hein ?

– Poussons la supposition plus loin. Supposons qu’il soit tombé sous les balles d’un assassin, dites-moi en toute franchise...

– Vous dire quoi ?

– Le nom du meurtrier, selon vous.

Lalande réfléchit longuement.

À la fin, il dit :

– Ce n’est là qu’une hypothèse ?

– Oui.

– Eh bien, en ce cas hypothétique, je crois qu’il y aurait deux meurtriers possibles.

– Nommez-les, voulez-vous ?

– Volontiers ; ce sont Adrien Perron qui convoite Angéline, la femme de mon associé, ou bien Angéline elle-même qui veut se débarrasser de son mari pour convoler avec Perron.

Voilà ce que j’appelle parler franc, pensa le détective national des canadiens français.

Brutalement Albert révéla :

– Eh bien, M. Lalande, cette supposition en est plus qu’une ; c’est la stricte vérité.

Émile Lalande se leva d’un bond :

– Voulez-vous dire que mon associé est mort ?

– Oui, et davantage.

– Davantage ?

– Non seulement il est mort, mais il a été assassiné.

Après un silence, le détective privé reprit :

– En face de ces circonstances altérées par la réalité, maintenez-vous toujours vos accusations contre Angéline et Adrien ?

Lalande dit entre ses dents :

– Oui, plus que jamais.

Brien changea alors le sujet de la conversation :

– Vous êtes ajusteur d’assurances ?

– Oui.

– En quoi consiste au juste cette profession ?

– Nous représentons le public.

– Donnez-moi des explications détaillées.

Il sourit :

– À mon tour de faire une supposition.

– Très bien, allez.

– Supposons qu’un incendie éclate. La victime du feu est assurée. La compagnie d’assurance a intérêt à payer le moins possible. La victime engage nos services ; alors nous, nous bataillons ferme pour obtenir le meilleur des règlements. Voilà succinctement l’A.B.C. de notre profession.

– Pour ce travail, vous chargez ?

– 10 p. c. du montant obtenu. Prenant congé de Lalande, Albert dit :

– Je vous remercie beaucoup de votre coopération ; j’aurai peut-être encore besoin de vous...

– Ne vous gênez-pas, M. Brien, il me fera toujours plaisir de vous aider.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Littérature québécoise iconRésumé : Cette étude utilise une variété de courants de la littérature...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.21-bal.com