Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux








télécharger 232.9 Kb.
titreLe secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux
page1/6
date de publication23.10.2016
taille232.9 Kb.
typeDocumentos
e.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Cadre juridique des investissements touristique

Chapitre I

Secteur Touristique au Maroc

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux

Jouissant de sa position géographique stratégique et de sa proximité des grands centres émetteurs de tourisme, le Maroc possède en outre de véritables potentialités naturelles riches et variées ainsi qu’un patrimoine culturel et civilisationnel séculaire.
Ses infrastructures touristiques répondent aux nouvelles attentes des touristes en quête de dépaysement, d’une destination à forte charge culturelle ou à dimension écologique.
Conscient des perspectives de développement et du potentiel énorme de croissance que recèle le secteur touristique, l'Etat marocain a érigé le tourisme en priorité économique nationale depuis le discours prononcé par le souverain marocain Mohammed VI, le 10 Janvier 2001 à Marrakech lors des Assises Nationales du Tourisme et la signature de l'Accord Cadre entre le Gouvernement et la Confédération Générale des Entreprises Marocaines (CGEM). Cet acte a été renforcé par la signature, le 29 octobre 2001, de l'Accord d'Application de l'Accord Cadre, contractualisant ainsi l'engagement des deux parties de mettre en ouvre le dispositif stratégique de la nouvelle politique touristique « Vision 2010 ».

  1. Pour quoi le Maroc?



  • Une destination accessible

Idéalement situé à l’extrémité nord-ouest du continent africain, à quinze kilomètres des côtes espagnoles, le Maroc n’est qu’à trois heures de vol des principales capitales européennes, à sept heures des grandes métropoles américaines et à moins de 5 heures des principaux pays arabes. Cette position privilégiée en fait depuis toujours un carrefour commercial dynamique entre l'Afrique et l'Europe et entre celles-ci et le Monde arabe.

Le Maroc dispose de 17 aéroports et d’un réseau autoroutier de 930 km (1.500 à l’horizon 2010) ainsi qu’un réseau GSM couvrant la quasi-totalité du territoire marocain gérés par trois opérateurs (Maroc Telecom, Meditel, Wana)





  • un environnement favorable

L'attractivité du Maroc comme lieu d'investissement augmente avec l'amélioration de l'environnement des affaires par le gouvernement. Elle est axée essentiellement sur l’accroissement de la compétitivité de l’économie marocaine pour lui permettre de profiter des opportunités offertes par l’ouverture des marchés.

Gage de l’efficacité de cette démarche et de sa réussite, l’économie marocaine a obtenu des performances remarquables en matière de croissance, d’emploi et de finances publiques. Les investissements extérieurs ont également augmenté de manière très significative ces dernières années.

  • Ressources naturelles et culturelles

Le Maroc offre des paysages contrastés et variés (mers, montagnes, vallées et déserts) pour une expérience touristique riche et diversifiée.

Le Maroc est le seul des pays directement concurrents à disposer, au Sud d'Agadir sur la côte Atlantique, de plusieurs milliers de kilomètres de plages de sable ensoleillées, toutes sites d'exception où se confondent le désert et la mer.
Ni les Iles Canaries voisines, ni la Costa Del Sol avec ses plages médiocres, ni la Turquie avec ses criques de galets, ni même la Tunisie, ne peuvent prétendre offrir un produit naturel aussi exceptionnel. Seule L'Egypte avec le Sinaï et la Mer Rouge, offre une qualité comparable, mais à 6 heures de vol de Paris.

La latitude des plages au Sud d'Agadir constitue de même un avantage comparatif par rapport à l'Espagne, la Turquie, la Grèce et la Tunisie, en offrant un ensoleillement optimal tout au long de l'année.

Dans la perspective d'une nouvelle politique de développement touristique, le Royaume dispose là d'un potentiel considérable et d'un véritable atout compétitif, avec le privilège d'être en mesure d'offrir un produit unique aux vacanciers européens tout au long de l'année.

Ainsi qu’un patrimoine culturel d’exception, Villes impériales, médinas médiévales, gastronomie réputée, artisanat renommé et populations accueillantes offrent aux visiteurs une expérience touristique subtile et raffinée.
Outre le segment culturel et balnéaire, le Maroc présente une gamme de produits diversifiés (tourisme de golf mondialement reconnu, tourisme rural et de santé, tourisme d’incentive et de séminaire). 

  • Ressources humaines

Avec sa population jeune et volontaire, plus de la moitié des Marocaines ont moins que 25 ans, des niveaux de formation toujours croissants, le Maroc offre une main d’ouvre dynamique, flexible et formée conformément aux attentes des secteurs les plus pointus de l’économie. Autre atouts non négligeable : les barèmes salariaux et la faiblesse des charges salariales lui permettent de rester très compétitive

Ainsi Les Marocains sont connus pour leurs grandes capacités linguistiques, 30% des plus de dix ans pratiquent au moins la langue française en plus de l’arabe, dont le tiers pratique une troisième langue particulièrement l’espagnol ou l’anglai

Il existe au Maroc plusieurs établissements qui offrent des formations continues dans les domaines touristiques. Ces établissements assurent des formations régulières mais aussi des formations sur mesure, à la demande des entreprises et des nouveaux investisseurs surtout dans la gestion hôtellerie et la restauration.

  • Cadre juridique incitatif

Le Maroc a déployé des efforts considérables pour améliorer l’environnement des investissements, un travail de modernisation de tous les dispositifs législatifs et réglementaires qui régulent l'activité économique a été entrepris  afin de consolider l’attractivité du Royaume vis à vis  des investisseurs nationaux et étrangers.

  1. Tourisme: un potentiel d’exception et une vision claire

Possédant des atouts naturels importants et un patrimoine culturel riche et diversifié, le Maroc a opté pour la promotion du secteur touristique en mettant en place une stratégie de développement touristique volontariste susceptible de déclencher une dynamique de développement durable et intégré.
En effet, depuis le discours prononcé par Sa Majesté Mohamed VI, le 10 Janvier 2001 à Marrakech lors des Assises Nationales du Tourisme, le Maroc s’est officiellement engagé dans une nouvelle politique touristique.













  1. Vision 2010

Conscients des nombreux atouts dont dispose le Royaume (proximité de l’Europe, richesses naturelle, culturelle et historique, art culinaire, hospitalité des populations, …), le Gouvernement et le secteur privé ont mis en place en 2001 une nouvelle politique touristique ambitieuse et volontariste, dénommée «Vision 2010»

Cette « stratégie gagnante » s'articulerait autour des 4 axes majeurs suivants :

  • Rétablir la compétitivité du Produit Maroc (dynamique commerciale) ;

  • Rétablir la rentabilité de l'investissement touristique au Maroc (dynamique industrielle)

  • Orienter l'épargne vers le secteur du tourisme (dynamique financière) ;

  • Instituer une Haute Autorité du tourisme (dynamique politique


La vision 2010 se fixe, à l’horizon 2010, les objectifs suivants :

  • 10 millions de touristes ;

  • 160.000 lits construits (dont 130.000 lits balnéaires et 30.000 lits dans les destinations culturelles du pays) portant la capacité nationale à 230.000 lits

  • 8 à 9 milliards € d’investissement ;

  • 48 milliards € de recettes en devises ;

  • 600.000 emplois nouveaux créés ;

  • 8,5% de taux de croissance moyen annuel du PIB et contribution du tourisme à hauteur de 20% au PIB.


Pour atteindre les objectifs précités, un plan d’action cohérent se rapportant à l’ensemble des maillons de la chaîne de l’industrie touristique a été mis en oeuvre. Trois chantiers ont été ainsi définis : Produit, Promotion et Organisation institutionnelle.


Cette politique, a prévu un certain nombre d’actions, notamment :

  • Le positionnement offensif sur le balnéaire avec le lancement de 6 stations balnéaires dans le cadre du « Plan AZUR » totalisant 120.000 lits dont 85.000 lits hôteliers;

  • Le repositionnement et l’extension des destinations existantes (balnéaires et culturelles), dans le cadre d’un programme dénommé « Plan Mada’in »;

  • Le développement du tourisme rural par la conception de pays d’accueil touristique « PAT » ET du tourisme de niches ET Ce, pour assurer l’équilibre régional et l’enrichissement du produit;

  • Le développement de produits adaptés au tourisme interne par la mise en place du « Plan Biladi ».




  1. Plan AZZUR

Le Plan azur est un plan initié par le Maroc pour attirer 10 millions de touristes aux alentours de 2010, il prévoit :

  • La création de 6 stations balnéaires de nouvelle génération

  • Le renforcement des destinations touristiques existantes

  • Création de 71.000 Lits hôteliers

  • Investissement global de 5 Milliards d’euros

  • Création de 210.000 emplois.


Les 6 stations balnéaires sont :
Saidia-Mediterrania

Le projet Saïdia-Mediterrania est situé à 60 km au nord d’Oujda et à seulement quelques kilomètres à l'ouest de Saadia. Le projet a été initié par le promoteur immobilier espagnol FADESA;mais à cause de la faille de celle-ci,le projet est racheté par groupe DOHA

La station Saadia est le plus grand chantier touristique jamais réalisé au Maroc. Il comportera une Marina (port de plaisance, centre commercial, base nautique,....), des hôtels de hauts standings, des villas, des appartements, des résidences touristiques, des villages touristiques ,3 parcours de golf avec 18 trous chacun, un aqua Park, un centre de thalassothérapie, un palais des congres, une clinique et des équipements sportif (piscine, stade de football, athlétisme, court de tennis,...)
Port Lixus

Le site du projet est situé entre Tanger et Larache à quelques kilomètres seulement des ruines romaines de lixus Le projet est initié par les promoteurs belges Thomas & Piron et Colbert Orc.

Il comporte une Marina, des villas, des appartements, des hôtels, 1 parcours de golf et quelques équipements sportifs notamment un centre équestre
Essaouira- Mogador

Le site est situé a quelques minutes de Essaouira il est lui aussi initié par les mêmes promoteurs immobilier que celui de Port Lixus à savoir Thomas&Piron et Colbert Orc le complexe comporte des villas, 2 parcours de golf des hôtels et éventuellement une Marina.

Mazagan- El Jadida –El Haouzia

Le site est situé à quelques minutes au sud de El-Jadida. Il est initié par le promoteur immobilier sud africain Kezner le projet devrait comporter des hôtels, des villas, des appartements et éventuellement des parcours de golf

Taghazout- Argana Bay

Le site se situe prés de la station balnéaire prisée de Taghazout à quelques kilomètres de Agadir il devrait être pris en main par les fonds d'investissement Américain Colony

Capital. Il comportera des hôtels des appartements des villas une zone commerciale, un golf, des hôtels et une clinique.

Plage Blanche- Guelmim

Le site se trouverait a quelques kilomètres de Guelmim et disposerait d'une plage vierge de 40km le futur promoteur du projet devrait être FADESA

Afin de promouvoir les investissent dans les sites de plan Azur, un partenariat WIN/ WIN à été conclu entre le privé et le public, les principaux démarche incitatifs de cette partenariat sont :

  • Cession par l’Etat du foncier à l’aménageur à un prix incitatif

  • Réalisation des infrastructures « in-site » par l’aménageur selon des cahiers de charges techniques

  • Réalisation des infrastructures « hors site » par l’Etat (eau potable, électricité, réseau routier)

  • Vente des terrains lotis par l’aménageur à des opérateurs hôteliers, immobiliers, de golf et de loisirs (prix des terrains hôteliers fixés par l’Etat

Ainsi plusieurs avantages sont octroyés par l’Etat Marocaine Pour l’aménageur par la réalisation par l’Etat des infrastructures hors site et exonération des Droits d’importation et pour l’investisseur hôtelier  par l’octroie de Subvention du foncier (50% du prix du terrain hôtelier. Plafond subvention : 23 €/m²), Exonération des droits d’importation de l’Impôt sur les sociétés sur le CA en devises (100% sur 5 ans et 50% au delà)

  1. Les programmes de développement régional touristique PDRT

Le programme de développement régional touristique (PDRT) ou Plan Mada’In vise à repositionner des destinations déjà existantes, à savoir : Fès, Casablanca, Agadir, Tanger, Tétouan, Meknes, Rabat, Ouarzazate-Zagora.

Ce programme implique différents acteurs (gouvernement, villes, autorités locales, régions…) dans le but de pérenniser l’activité touristique de chaque ville concernée.

PDRT de Fès

Le premier PDRT, lancé le 25 novembre 2005, est celui de la ville de Fès. Aujourd’hui, les secteurs public et privé sont mobilisés pour que Fès, capitale spirituelle du royaume, se positionne comme une destination culturelle de choix dans le pourtour méditerranéen.

L’investissement global pour la réhabilitation de la destination Fès s’élève à 3 milliards de dirhams, dont près d’un milliard pris en charge par le secteur public.

PDRT de Tanger

Un autre PDRT concerne Tanger, Etalé sur une durée de dix ans (2007-2016), ce programme ambitieux vise notamment à consolider la dynamique que connaît actuellement la région de Tanger et repositionner cette destination touristique appelée à devenir une "city-break" pause touristique de deux jours ou plus).

Le PDRT a, également, pour objectif de concevoir le produit de Tanger en termes de capacité hôtelière et d'équipements culturels, d'animation et d'événements.

Le programme vise entre autres à doter cette destination d'une capacité hôtelière additionnelle de l'ordre de 23.000 lits et de faire passer la durée de séjour de 700.000 nuitées actuellement à 5,5 millions nuitées à l'horizon 2016.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconRemerciment
«Crédit Agricole du Maroc», dans ce secteur en plein expansion, avec une concurrence accrue et une évolution très rapide, est devenu...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconCadre général et contexte de l'appel à proposition

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconRoyaume du Maroc
«l’ihif est une conférence où se traite les affaires ! Les participants sont de très haut niveau ! Nous y participons afin de nouer...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt
«Tourisme et Climat», tend à proposer des solutions concrètes et raisonnables pour assurer la pérennité et la qualité d’un secteur...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconNominations au Comité Exécutif Thomas kunz, Directeur général du...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconR oyaume du Maroc

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconFederation des Technologies de l’Information, Des telecommunications et de l’offshoring
«Contrat Progrès 2006-2012» entre le gouvernement et les professionnels du secteur, représentés par l’Apebi, est l’expression d’un...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Mobilisation...
«Mobilisation nationale vers la cop 21 sur les enjeux du climat et de la biodiversité»

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconQuels sont les enjeux globaux Pour une entreprise socialement responsable...
«la contribution de l’entreprise aux enjeux du développement durable». Ce dernier est le nouvel enjeu stratégique majeur pour les...

Le secteur touristique au Maroc : Contexte général et enjeux iconCongrès de l’Association des directeurs municipaux du Québec
«Rôles et responsabilités du directeur général : la suite…» se veut la continuité du sujet abordé l’an dernier, en insistant cette...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.21-bal.com