Préambule : La Poste, un service public vital








titrePréambule : La Poste, un service public vital
page1/12
date de publication27.10.2016
taille197 Kb.
typeDocumentos
e.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12


S O M M A I R E


Préambule : La Poste, un service public vital 2

Revitaliser La Poste, service public, assurer l’avenir de La Poste et des postiers. 4

L’Europe n’oblige pas à la privatisation 4

Ni privatisation, ni statu quo 4

Assurer le droit à la communication ! 5

Les propositions de la CGT. 5

L’appropriation publique des activités postales 5

La Poste, service public : une richesse 6

Ses réseaux : leur unité et complémentarité constituent un atout essentiel. 6

Le Personnel 8

Des Coopérations pour mieux répondre aux besoins des usagers 9

Le financement, une dimension essentielle du service public postal 9

Les faux arguments de la direction de La Poste pour justifier la privatisation. 11

La Transformation de La Poste en société anonyme et l’ouverture de son capital seraient nécessaires à son développement ! 11

L’État resterait majoritaire dans le capital de La Poste ! 11

La Poste continuera de remplir ses missions de service public !  12

Les droits des fonctionnaires comme les statuts des personnels ne seraient en aucun cas modifiés ! 12

Les postiers seraient associés aux consultations avec la mise en place de l’actionnariat salarié ! 13

Le changement de statut n’impacte en rien le niveau de l’emploi ! 13

L’unité du groupe La Poste, une force 13

Annexe I 14

La Poste aujourd’hui dans un contexte de libéralisation. 14

Le grand marché européen 14

La loi de régulation postale du 20 mai 2005 14

La Poste, une entreprise de réseaux 16

Les conséquences des restructurations 17

La stratégie de la direction pour 2008-2012 20

Annexe II 23

Europe Postale : Un bilan désastreux ! 23

Le Réseau 23

L’Emploi 25

Guerre économique ou coopérations 26

Préambule : La Poste, un service public vital


La Poste est un symbole du service public. Elle est le plus ancien service public français. Par son histoire, ses missions d’intérêt général, elle occupe une place à part dans la vie économique et politique, sociale et culturelle.

La coexistence de plusieurs réseaux constitue une spécificité de La Poste.

Elle dispose d’un réseau de relevage, de tri et de distribution de courrier et de colis et d’un réseau de bureaux de poste, de guichets, de services financiers qui couvrent l’ensemble du territoire. La Poste est souvent l’un des derniers services publics présents dans les communes rurales. Sa présence est aussi indispensable dans les zones urbaines et suburbaines où elle joue un rôle important dans l’intégration sociale. Son implantation y est souvent insuffisante d’ailleurs.

Premier service public de proximité, premier employeur après l’État, son activité fait partie de la vie de chaque citoyen mais aussi de chaque entreprise, de chaque collectivité territoriale ; bref, de la société tout entière.

La poste constitue l’un des socles de l’aménagement du territoire, qu'il soit géographique ou social.

Ses réseaux sont les premiers de France. En moyenne 4 millions de personnes franchissent quotidiennement la porte d’un service postal.

Comme la grande masse des citoyens, la CGT est très attachée à l’esprit de service public qu’incarne La Poste. Le lien social y est fort avec la proximité, la qualité, la sécurité, la continuité, la confidentialité, la solidarité, l’égalité d’accès et de traitement, mais aussi l’adaptabilité pour permettre un développement du service public postal, et pas seulement son maintien en l’état.

La crise actuelle, beaucoup plus profonde qu'une simple crise financière nous conforte dans notre conviction que La Poste, avec sa banque postale, doit garantir le droit au compte, au moyen de paiement, à l'épargne.

L’épargne populaire doit être protégée de la spéculation et orientée vers des investissements pour la cohésion sociale et le développement. C’est le sens de la proposition de la CGT de création d’un pôle financier public.

Toute cette construction risque d’être remise en cause par le projet de sa direction de changement de statut, d’ouverture du capital et donc de sa privatisation.

Les actionnaires privés ne seront pas là pour développer les activités d’intérêt général mais pour rechercher la rentabilité sur les prestations correspondant aux seuls besoins solvables et rémunérateurs. La cohérence de l’établissement public sera mise à mal.

En portant le principe d’une « appropriation publique des activités postales », la CGT entend ne pas limiter son action contre les choix actuels ou à la défense d’un quelconque statu quo.

Elle propose des évolutions fondées sur la satisfaction de tous les besoins fondamentaux exprimés par les particuliers comme par les entreprises.

Rapprocher le service public postal des besoins de la collectivité nationale, ouvrir et démocratiser sa gestion, tenir compte de la dimension européenne, sont bien des bases de la construction d’une alternative à la privatisation. L’État peut assurer les financements indispensables pour accompagner cette évolution. On trouve bien des centaines de milliards pour les institutions financières. Ne pourrait-on pas trouver 3,5 milliards pour La Poste sans recourir à l’ouverture du capital et à la privatisation ?

Ces 3,5 milliards, mis en avant par le président de La Poste pour justifier l’ouverture du capital, sont tout trouvés au regard du passif de près 800 millions qui est laissé à la charge de La Poste chaque année. Les contrats signés entre La Poste et l’Etat pour l’exécution des missions de service public imposent une compensation financière par l’Etat qui n’est pas versée. De plus en 2007 et pour la première fois l’Etat a ponctionné directement la somme de 141 millions d’€ sur le chiffre d’affaires.

Nous voyons bien que ce projet de modification du statut de l’entreprise et son ouverture du capital, correspond à une volonté de mettre fin au service public postal. C’est par là même un choix de société.

A l’opposé d’une vision de court terme qui répond uniquement aux exigences de rentabilité financière, cette conception d’un service public moderne et efficace permet de se projeter dans le futur pour répondre à de nouveaux besoins et assurer un réel développement de la société.

Ce combat contre le changement de statut de l’entreprise, l’ouverture de son capital et sa privatisation, pour le développement d’un grand service public postal rénové s’insère dans une démarche plus globale. Répondre, au travers d’un objectif de réappropriation démocratique des services publics, aux besoins actuels des usagers mais aussi au besoin d’une nouvelle politique de développement économique et social, nationale et européenne.

_______________________________________
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Préambule : La Poste, un service public vital iconPoste : Chef de service – développement professionnel

Préambule : La Poste, un service public vital iconService de presse : 01 53 18 41 27

Préambule : La Poste, un service public vital iconMode & e-commerce
«Un nouveau modèle de consommation émerge en rupture avec les années précédentes. On parle désormais de Slow Fashion», annonce en...

Préambule : La Poste, un service public vital iconL’annonce que vous diffuserez sur votre site internet ou sur d’autres...
«leader du secteur», «société en fort développement» etc…) ou au poste que vous proposez (évolutif, autonome etc…)

Préambule : La Poste, un service public vital iconEtablie dans le cadre d’un veritable modele de partenariat public-prive

Préambule : La Poste, un service public vital iconLa creation d’un forum pour le dialogue secteur public prive au cameroun

Préambule : La Poste, un service public vital iconAtelier vitrail
«Service d’intégration au travail-Mauricie¸». Cette union faisant leur force, les quatre lieux de travail permettent notamment

Préambule : La Poste, un service public vital iconAvis du Groupe de Réflexion pour le Développement du Secteur des...
«loi relative aux communications électroniques et à la Poste en République du bénin» au lieu de «loi relative aux télécommunications...

Préambule : La Poste, un service public vital iconPoste

Préambule : La Poste, un service public vital iconDescriptif de poste








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.21-bal.com