Sommaire








télécharger 217.34 Kb.
titreSommaire
page5/8
date de publication14.11.2016
taille217.34 Kb.
typeDocumentos
e.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

Mettre l’information en musique.56

Je n’ai pas eu la chance de mettre l’information en musique en stage. Mais c’est un principe que j’ai beaucoup appliqué à moi-même. Pour étudier les temps primitifs en néerlandais ou en anglais, je n’hésitais pas à inventer des petits rythmes ou petites mélodies pour mieux les retenir. Comme je l’ai dit dans l’introduction, Jacques Brel a mis une déclinaison latine en chanson et il est un fait que beaucoup de professeurs de latin l’utilisent pour aider leurs élèves.

Je peux dire, pour m’être servi de cobaye, que ces chansonnettes ont été efficaces pour m’aider à me concentrer et à mémoriser des informations qui, hors contexte, n’ont parfois que peu de sens.

    1. Le chant pour se concentrer.57

J’ai pu observer en stage que lorsqu’un enfant chante, il est concentré pour ne pas se tromper dans les paroles ou la mélodie. Durant les moments plus creux de l’activité, les enfants sont silencieux, ils écoutent attentivement. Pour pouvoir bien chanter, un enfant se doit d’être concentré parce que c’est une action qui mobilise beaucoup de capacités. En effet, l’enfant doit être à l’écoute des autres pour parvenir à chanter avec eux, il doit aussi faire attention à bien poser sa voix, et pour les chansons à gestes, il doit pouvoir imiter les gestes que fait le professeur. Il me paraît important donc que les enfants soient concentrés lors d’une telle activité. Généralement, ils aiment chanter, c’est donc avec plaisir qu’ils vivront cette activité et seront attentifs et concentrés.

Je n’ai cependant pas pu observer de changement perceptible au niveau de la concentration durant les activités qui ont suivi le chant. Une expérience de terrain plus longue aurait certainement permis des résultats plus significatifs. Apprendre à se concentrer par le chant est un travail qui se fait à long terme. A force de répéter ce genre d’exercices, les enfants apprendront probablement à se concentrer plus facilement.

    1. Le jeu musical pour se concentrer.58

Les enfants peuvent apprendre à développer leur concentration par le jeu musical. Mais comme pour la chanson, ce n’est pas une démarche qui donnera des résultats en deux ou trois semaines, il faudra sans doute plusieurs mois avant que cela ne porte ses fruits. Le jeu musical mobilise beaucoup d’aptitudes : l’écoute, l’attention, la vue (il est important de suivre le chef d’orchestre du regard), la motricité (il faut coordonner ses gestes). Il est important de pouvoir également coordonner ces différentes aptitudes. L’enfant devra donc être concentré lorsqu’il joue de la musique. Ainsi, petit à petit, le jeu musical développera la concentration des enfants.

  1. Toutes les musiques développent-elles la concentration ?

Toutes les musiques ne permettent pas de développer la concentration. Tout est une histoire de fréquences. En effet, les musiques ayant des basses fréquences seront nocives à la concentration parce qu’elles fatiguent l’organisme. Ainsi, le « heavy metal » ou le « hard rock » par exemple ne sont pas des genres musicaux idéals. Tandis que les musiques ayant des hautes fréquences ont des vertus apaisantes et donc favorisent la concentration.

Voici une liste non-exhaustive de musiques favorisant la concentration :59

  • Mozart, son œuvre complète ;

  • Haydn, Symphonie n°67 en Fa majeur ;

  • Haydn, Symphonie n°69 en Si majeur ;

  • Haydn, Concerto n°1 en Do majeur pour violon et cordes ;

  • Haydn, Concerto n°2 en Sol majeur pour violon et cordes ;

  • Vivaldi, Les Quatre Saisons ;

  • Vivaldi, Cinq Concertos pour flûte et orchestre de chambre ;

  • Vivaldi, Concerto en Do pour flûte (RV.444) ;

  • Vivaldi, Concerto en Do pour hautbois (RV.449) ;

  • Vivaldi, Concerto en viole d’amore ;

  • Bach (Jean-Sébastien), Symphonie en Do majeur ;

  • Bach (Jean-Sébastien), Symphonie en Ré majeur ;

  • Bach (Jean-Sébastien), Fantaisie en Sol majeur ;

  • Bach (Jean-Sébastien), Fantaisie en Do mineur ;

  • Haendel, Le Water Music ;

  • Haendel, Concerto Grosso, op.3, n°1, 2, 3, 5 ;

  • Haendel, Concerto pour orgue et orchestre ;

  • Corelli, Concerto Grosso, op.6, n°3, 5, 8, 9 ;

  • Corelli, Concerto Grosso, op.4, 10, 11, 12 ;

  • Beethoven, Concerto n°5 en Mi bémol majeur pour piano et orchestre (op.73)

  • Beethoven, Concerto en Ré majeur pour violon et orchestre ;

  • Grieg, morceaux pour piano, op.12, 38, 43, 47.

En règle générale, tous les morceaux de piano, de hautbois, de flûte, ou de violon sont des musiques intéressantes pour le développement de la concentration.

  1. L’enfant musicien est-il plus concentré qu’un autre ?

J’ai donné quelques cours de piano à l’occasion de mon complément de stage. J’ai donc eu l’opportunité de rencontrer les parents de mes petits musiciens. Ceux-ci m’ont dit, pour la plupart, que leur enfant est particulièrement concentré au cours de piano. Certains ont aussi ajouté que depuis que leur enfant est à l’académie, celui-ci a de meilleurs résultats scolaires. Alors, est-ce que l’enfant musicien est plus concentré qu’un autre ? Je ne pourrai hélas rien affirmer pour répondre à cette question parce que mes résultats sont trop mitigés… Certains parents sont d’accord pour répondre par l’affirmative, d’autres ne voient aucune différence. Il semble que cet aspect dépend aussi du caractère de l’enfant.

  1. Que nous dit la méthode Tomatis ?

« La voix ne contient que ce que l’oreille entend. »

Alfred Tomatis

Une nouvelle méthode d’écoute a été découverte par le Docteur Alfred Tomatis. Elle peut être une aide pour les problèmes de concentration d’un enfant.

    1. Qui est Tomatis ?60

Le Docteur Alfred Tomatis est né le 1er janvier 1920 à Nice et est décédé le 25 décembre 2001 à Carcassonne. Il est le fils d’un célèbre chanteur d’opéra, Humbert Tomatis. Dès son plus jeune âge il se familiarise avec la musique qu’il combinera plus tard à la médecine. C’est cette double orientation qui joua un rôle prépondérant sur sa vie professionnelle. Ainsi, le célèbre médecin français, oto-rhino-laryngologiste de la Faculté de Médecine de Paris, spécialiste des troubles de l’audition et du langage, se passionna pour la relation existant entre l’oreille et la voix.

Le Docteur Alfred Tomatis était un clinicien, c’est-à-dire qu’il se préoccupait d’abord de soigner ses patients, que ce soit chez lui ou à l’hôpital. Ces derniers étant surtout des malentendants et des chanteurs (amis de son père). C’est son intuition et ses nombreuses observations cliniques qui lui ont permis de développer la Méthode Tomatis.

    1. Quels sont les principes de sa méthode ?61

Confronté à des problèmes posés par des chanteurs qui n’arrivent plus à reproduire certaines fréquences vocalement, il va rapidement observer qu’il existe des relations de cause à effet entre les troubles de l’audition et ceux de la phonation. Certaines fréquences arrivent de façon distordue à l’oreille du chanteur qui est alors incapable de reproduire la bonne fréquence. Son problème de phonation est donc en réalité un problème d’audition. Tomatis va donc chercher à corriger ces fréquences distordues en rééduquant l’oreille.

Très vite, cette rééducation portera le nom « d’Effet Tomatis ». Cette découverte a été corroborée par de nombreux examens cliniques réalisés dans le cadre de l’Aéronautique française, ainsi que sur des personnes soumises à des bruits industriels constants et dont l’audition diminue sensiblement. Cet « Effet Tomatis » est exprimé par trois lois :

  • La voix ne contient que ce que l’oreille entend62 ;

  • Si l’on modifie l’audition, la voix est immédiatement et inconsciemment modifiée ;

  • Il est possible de transformer durablement la phonation par une stimulation auditive entretenue pendant un certain temps (loi de rémanence).

Cette méthode n’est pas uniquement fondée sur ces trois lois, mais aussi sur toute une série de présupposés importants. Rappelons que le Docteur Alfred Tomatis est un clinicien qui part d’hypothèses pour ensuite observer. Les présupposés que je vais citer ci-dessous sont directement issus du site officiel du Docteur Alfred Tomatis.

  • La qualité de l’écoute, dépendant de la synergie entre la certitude dans les repères spatio-temporaux assuré par le système vestibulaire, et l’analyse acoustique correcte assurée par le système cochléaire, se trouvent directement liées au développement et au comportement humain.

  • L’oreille humaine dispose de la capacité à transmettre au cerveau, en la subdivisant, l’information provenant de la sphère gravitationnelle et de l’environnement acoustique, ainsi que les charges corticales.

  • Une écoute et une attention meilleure vis-à-vis du langage verbal sont des conditions préalables requises pour d’autres fonctions développementales, tels la cognition, la communication, la socialisation et le développement adaptatif.

  • Une amélioration de l’écoute et de l’organisation des réponses communicatives diminue la frustration, les crises de colère et autres comportements inadaptés.

  • Une écoute et une attention meilleures vis-à-vis du langage verbal sont directement liées à la capacité de participer pleinement aux activités familiales, collectives et éducatives.

  • La Méthode Tomatis est efficace pour stimuler le développement de l’écoute et des fonctions de communication qui en découlent, et ce à tout âge. L’oreille envoie un flot constant de signaux audio-vestibulaires qui stimulent le cerveau, et ce, pendant toute la durée de la vie.

  • En cas de retard de développement chez un enfant, il est toujours préférable d’intervenir le plus tôt possible, afin de ne pas laisser s’agrandir le fossé séparant une performance normale d’une performance déficiente.

  • La Méthode Tomatis peut avoir un impact positif sur le système nerveux humain et agir positivement sur de nombreux blocages et comportement cognitifs.

  • Les intégrateurs vestibulaires et cochléaires de l’oreille sont deux des systèmes sensoriels d’intégration les plus importants pour l’être humain, et leur bon fonctionnement est indispensable au développement du potentiel humain.63

    1. Qu’est-ce que l’Oreille Electronique ?64

Pour pouvoir mettre ses trois lois en pratique et vérifier ses présupposés, le Docteur Alfred Tomatis a dû mettre au point un petit appareil ingénieux qui permet de modifier ce que l’oreille entend. C’est ce qu’il a appelé l’Oreille Electronique.65

En résumé, cette Oreille permet d’envoyer des sons filtrés (amplifiés, qui permettent une plus grande vibration des étriers et marteau) dans l’oreille humaine en utilisant des canaux de fréquences que l’humain n’exploite pas ou peu. Ainsi, elle va améliorer l’écoute et le langage et, par conséquent, elle va améliorer la concentration. L’Oreille Electronique est à l’oreille humaine ce que les lunettes sont aux yeux.

    1. Quelle aide peut-il apporter à la concentration ?

Il est important de signaler d’abord que la méthode Tomatis peut avoir des effets positifs dans divers domaines tels l’apprentissage, le développement personnel, les troubles du comportement et enfin, l’étude des langues étrangères. Ce sont les deux premiers domaines qui nous intéressent directement.

      1. Les difficultés d’apprentissage (et de concentration).

« Un enfant qui ne fixe pas son attention, qui accumule des retards de langage ou qui a des troubles du comportement, a diminué ou supprimé son écoute. »

Alfred Tomatis

Grâce aux séances sous Oreille Electronique à Effet Tomatis, le Docteur va pouvoir optimiser les capacités d’apprentissages en stimulant le cerveau par diverses musiques qui permettront à l’oreille moyenne de s’entrainer, de sorte que l’oreille interne « se mette à l’écoute ».

Le Docteur Alfred Tomatis tient également à souligner l’importance de la prévention dans le cadre du développement de l’apprentissage. En effet, certains cas que l’on considère comme normaux peuvent être grandement améliorés grâce à la démarche Tomatis.

7.4.2. Le développement personnel (et de la concentration).

Comme le signale bien le Docteur Tomatis, il est important d’apprendre à marcher, courir et nager, mais il est également très important de développer le cerveau, de le réveiller, de lui donner les stimulations dont il a besoin. La musique dans ce cadre est une réelle nourriture pour le cerveau. Elle va permettre ce développement important. Et qui dit cerveau stimulé, dit écoute plus développée et donc concentration plus importante.

7.4.3. Petit tableau avec quelques résultats.66

Le Centre d’Ecoute de Toronto a étudié le résultat de la Méthode Tomatis sur un groupe de plus de 400 enfants ayant chacun leur histoire et leurs difficultés, voici les résultats de cette étude dans quelques domaines.

Domaines où les enfants se sont améliorés d’un certain pourcentage.

%

Communication

89

Durée d’attention

86

Niveau de frustration

85

Compréhension en lecture

85

Qualité de la parole

74

Mémoire

73

Orthographe

69

Maturité

84

Six mois après la fin du programme, le Centre d’Ecoute de Toronto a fait un contrôle auprès de chaque enfant, 83% ont maintenu leur progrès ou même continué à progresser, 14% ont maintenu une partie seulement de leur progrès et 3% n’en avaient rien maintenu.


  1. Que nous suggère le Dr Lozanov ?

Le Docteur Georgi Lozanov a développé une théorie qu’il a appelée suggestopédie.

    1. Qui est le Docteur Lozanov ?

Georgi Lozanov est né en 1926. C’est un médecin et psychologue bulgare. Dans le cadre de son doctorat, il s’intéressa aux phénomènes d’hypermnésie67. Durant les années soixante, il s’est demandé si les personnes qui ont des capacités de mémorisation hors du commun étaient des personnes exceptionnelles ou si on leur avait simplement appris à apprendre d’une manière autre. Dans le premier cas, c’est une expérience qui n’aurait pas été transmissible aux autres gens. Par contre, dans le second cas, cela signifie qu’il existe un moyen de développer cette mémoire. Il a donc décidé d’étudier les capacités de ces personnes hypermnésiques.

    1. La suggestopédie selon Lozanov.

Le Docteur Georgi Lozanov a donc rassemblé ses conclusions et ses théories pour fonder un système d’apprentissage qu’il a appelé la suggestopédie. Celle-ci se base sur quelques principaux fondamentaux que je vais citer.68

  • La suggestion est un moyen de communication permanent qui permet de libérer les capacités créatives et intellectuelles de l’élève ;

  • Tout apprentissage allie conscient et subconscient ;

  • Apprendre doit être une expérience plaisante ;

  • On apprend d’autant mieux que l’on est bien détendu ;

  • L’art et en particulier la musique sont des outils exceptionnels d’apprentissage.

De ces principes fondamentaux découlent d’autres principes que je vais également citer parce qu’ils me paraissent intéressants, ils sont plus pratiques que les précédents. J’indiquerai également en « gras » ceux qui nous intéressent directement.69

    • Les capacités à apprendre d’un être humain sont bien supérieures à ce que l’on considère habituellement comme normales, et tout apprentissage doit tenir compte des opinions restrictives des élèves sur leurs capacités70 ;

    • Apprendre est un principe qui met en œuvre l’ensemble de la personne, le corps et les émotions ;

    • L’environnement d’apprentissage (physique, émotionnel, social et mental) joue un rôle important dans la qualité de l’apprentissage71 ;

    • Il est important de prendre en compte le fait que chaque personne a un mode préférentiel d’apprentissage ;

    • Il n’y a pas d’intelligence absolue qui serve de référence pour mesurer l’intelligence d’un être humain ; l’intelligence de chaque personne est formée d’un « faisceau d’intelligences » qui lui est propre ;

    • On apprend mieux lorsque l’on est bien détendu72 ;

    • On apprend mieux lorsque l’on a le désir d’apprendre et lorsque l’on prend plaisir à apprendre ;

    • Les arts et tout particulièrement la musique sont des vecteurs d’apprentissage particulièrement riches et importants ;

    • Les émotions jouent un rôle essentiel dans tout apprentissage, comme source d’énergie et de motivation ; elles favorisent la mémoire à long terme ;

    • Le travail en coopération facilite et enrichit tout apprentissage ;

    • Une meilleure connaissance du fonctionnement du cerveau permet d’améliorer la qualité de l’apprentissage.

    1. Comment fonctionne le système d’apprentissage de Lozanov ?

Avant d’expliquer comment fonctionne le système d’apprentissage de Lozanov, il me paraît important de signaler que malgré les résultats positifs de la suggestopédie, elle est difficile à utiliser en milieu scolaire. Elle nécessite, pour l’enseignant, une formation longue, des talents artistiques, un environnement d’apprentissage et des matériels pédagogiques particuliers, des horaires groupés, etc.… Il faut donc faire de nombreuses adaptations tant cette méthode est complexe.73

Afin donc de ne pas trop m’étaler sur le sujet, j’expliquerai comment Lozanov utilise la musique dans son système d’apprentissage.

Ainsi, le Docteur Georgi Lozanov a développé deux concepts utilisant la musique. Il s’agit du concert actif et du concert passif, le premier étant utilisé pour présenter une nouvelle information et le second pour ouvrir la mémoire à long terme à cette information.74
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire des expériences

Sommaire icon«On ne peut pas être au four et au moulin…» Session 2006 sommaire partie 1

Sommaire iconSommaire
«des médias démocratiques, libres, responsables et créatifs», étant donné que le progrès du processus des réformes est lié au renforcement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.21-bal.com